Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 août 2010 7 08 /08 /août /2010 00:36

Mise à jour : Une carte détaillée de la rivière.

 

  Un canoë, deux passagers, caméra & stylo, le tout dans une superbe région (le Jura)

mouches

 

 

catégories I II (3)
Parcours Lods - Champagne sur Loue
Distance 66kms
Canoë Gonflable KKC335

 

Vidéo en bas de page

panneau-cour-eau-riviere-la-loue

 


 

Le carnet de bord de Béné:

17 juillet 2010

Lods.

Ça y est!...Nous nous sommes mis à l'eau dans tous les sens du terme!...Temps gris mais  suffisamment clément pour nous autoriser à embarquer!... la Loue02Passé plusieurs glissières avec succès, quelques paquets d'eau, des canards blasés, habitués au passage des canoës. Une eau transparente, même à deux mètres on peut voir encore le fond! Des petits courants d'air chaud et d'air froid alternés. Un coin idyllique pour passer la nuit. Il n'était que 17H mais de toute façon, la navigation s'arrête à 18 H, et puis, pour une première journée, c'était suffisant. Et là il y avait toute la pâture pour la tente, le feu tout tiède encore prêt à repartir et une petite plage tranquille pour dîner.

Conclusion de cette première journée:+ + + Nous pouvons être très fiers de nous car pour cette première nous n'avons pas retourné le canoë. Tout était trop bien emballé pour qu'il en ait envie ! 

 

 

 

18 Juillet 2010

C'est un Dimanche et on le saura toute la journée!... Plein de monde sur l'eau et sur les rives. Mais tout d'abord super réveil au grand soleil!... La journée commence bien! Petit-déj vite fait, bien fait. Pliage de la tente, rangements divers nous mènent à 11H, départ 11H10. Nous sommes dès lors, de grands navigateurs!... Passages heureux de tous les barrages divers et variés, traversée d'Ornans (la Venise du Jura!) au son des cloches, quelques jolies maisons accrochées aux rives toutes déployées en hauteur avec balcons transformés en vérandas, toutes recouvertes de bois ! Celle qui a ma faveur est celle restée dans son jus avec les bois encore tous délavés et toute une jolie ornementation en bois découpés !...

la-Loue06-copie-1.jpgAccostage sur une petite plage avec mini coin d'ombre pour déjeuner: Chorizo très apprécié, Comté, gâteaux, chocolat et fruits secs, de quoi nous reconstituer, surtout Neeko qui pagaie pour deux et dirige le bateau comme un as. Sa réputation de capitaine ne le trahit guère, c'en est un vrai de vrai...

Nous avons laissé passer plein de jeunes, plus ou moins expérimentés dont le but n'était pas tout à fait le nôtre. Cette descente  nous réserve mille et une surprises : Un héron qui nous survole et nous précède pour nous attendre ensuite et accepter de rester au sol tout le temps de notre passage. Des falaises qui se mirent dans l'eau et du coup ressemblent à des maisons troglodytes ou des châteaux fantastiques. Des « pyramides mayas », des falaises qui s'incurvent comme pour nous laisser passer. Elles sont creusées par l’eau et arrivent ensuite en surplomb, et forment une allée superbe. Des arbres aux racines dénudées qui nous rappellent les mangroves, une végétation luxuriante, faite de « rhubarbe » sauvage immense, de saules au feuillage ténu contrastant avec les immenses corolles des précédentes, des symphonies de vert dans l’eau comme dans les frondaisons. La lumière joue partout soit en créant des zones obscures où nos yeux peu habitués s’enfoncent, soit des zones lumineuses la Loue010au fond de l’eau pouvant nous évoquer les fonds marins, des poissons par myriades, des morceaux de choix: 60 cm facile ou du menu fretin tout frétillant faisant des bonds et donnant le sentiment de vouloir remonter la rivière !...tels des saumons ?!...

Arrêt à 19h15, sur une hauteur bien à l'abri, un accostage délicat mais peu importe. Un feu nous attend encore tiède et le soleil nous darde ses derniers rayons. La lune nous fait cadeau d'un superbe premier quartier et Vénus est fidèle au rendez-vous. Neeko est bien vanné, cuit à point entre le soleil, le pagayage, le montage de tente, la cueillette du bois…quand je dis cueillette, je suis loin du compte !...car c’est un tronc qu’il ramènera !...Du coup, il est déjà endormi alors que je raconte notre journée!.... Nuit bercée par le crépitement du feu, il y a un superbe lit de braise et le bruit de la rivière : le barrage n’est pas loin.

Nous n'entendons plus la cloche des vaches : elles doivent, elles aussi, dormir !... 

 

 

19 Juillet 2010

la Loue013L’endroit pour dormir ce soir est...kholantesque!..., Accostage sur une rive à pic bordée de ronces à défricher au canif avant que le beau petit bateau vienne s’y frotter !...Accueil en fanfare par les moustiques, les fourmis rouges et autres bestioles: la citronnelle est nécessaire ! Pour la tente difficile de trouver un endroit plat sans taupinières et sans empreintes de sabots de vache !... Les bosses seront aplaties à la main. Nous sommes à couvert pour ne pas inquiéter les autochtones. La journée durant, nous n’avons pas cessé de rencontrer des panneaux interdisant ceci, cela ! Bref nous ne nous sentons pas particulièrement bien accueillis !...Bon ! Le campement a été raide mais la journée de navigation a été belle et tranquille. Nous n’avons pas rencontré un seul canoë !... Nos seuls compagnons ont été les hérons, tout le temps présents, nous offrant atterrissages et décollages à foison !...Et parfois même des survols tranquilles, trois canards qui n’ont jamais accepté d’être filmés, des martins-pêcheurs au vol fulgurant, zébrés de turquoise ! Petite déconvenue à Cléron : pas de pain et des gens peu enclins à nous comprendre ! Bon ! Nous nous consolerons avec deux bons sandwichs tout cela pour nous permettre de nous ravitailler en eau : ce qui est vital par contre !...Heureusement le château qui domine la rivière nous fait vite oublier ce mauvais accueil, il est superbe et arbore un côté fortement médiéval. Je fais mes premières armes de « ramage » pour permettre à Neeko de faire quelques plans à la caméra. Très chouette et instructif, deux  baignades royales : l’une dans le courant plus sportive mais bien revigorante et la seconde au barrage, pleine eau, toute calme d’où nageotte tranquille et détendue! Je vous dirai demain si la nuit fut bonne malgré les bosses ! 

 

 

 

 

20 juillet 2010

Aujourd'hui départ quasiment à 10h tapantes, heure de départ autorisée pour la navigation!

Séchage de tente ardu. Peu de soleil, il est sur l'autre berge. Finalement la nuit fut bien meilleure qu'elle en augurait. Tranquille, réparatrice, sèche! Merci l’arbre de nous avoir isolés ainsi!la Loue09 Nous sommes prêts à repartir pour d'autres aventures! La rivière s’élargit; elle a parfois moins de courant mais au bout du compte, ce fut très rythmé entre les endroits tranquilles, pépères parfois et les rapides. Il y a même un plan vidéo sur une descente de barrage (glissière) on verra bien ce que ça donnera.

Passage de bancs de truites de taille impressionnante. Ah oui, hier soir on a même eu la chouette et les grenouilles mais finalement rien ne nous a empêchés de dormir !...

Pause sympa à Chenecey. Grâce à Marinette, nous avons un bon pain tout frais: elle a accepté de me le céder. La boulangerie est fermée, il est 12h50. Auparavant, escale eau auprès d'un riverain avec un Beauceron impressionnant dont les yeux n’étaient pas pareils. Je l’avais cru aveugle au départ. En fait ils sont vairons et c’est un tout jeune chien qui ne cherchait qu’à jouer, à poser ses grosses pattes sur mes épaules !... Nous verrons plus tard 3 autres chiens batifolant dans l'eau, ils devaient appartenir au propriétaire du moulin superbement et intelligemment réaménagé, style maison d’architecte : sobre mais beau ! Cela nous change des chalets de Blanche-Neige. Ensuite nous passerons devant ce qui, je suppose, devait être l’ancienne Abbaye ?..., un château style Versailles  qui me fait penser aussi à l’Abbaye de St Wandrille ?... avec un mur de rive qui n’en finit pas et qui laisse deviner l’importance de la propriété. Tout à côté une grosse maison anglaise avec des bow-windows et des petits carreaux tintés en jaune ! C’est-y pas dommage quand on se trouve face à une si belle rivière ?!...

la Loue014 copiePause ravitaillement au supermarché de Quingey admirablement repéré par N. Achat de reconstituants : dattes, pruneaux, fromages de pays, chocolat et frais brugnons délicieusement juteux vite dévorés !..., pommes et même une tomate oubliée par la cliente précédente ?...

Sortie de Quingey par une glissière décevante : tape-cul !

Heureusement nous nous consolons devant la beauté du barrage qui n’en finit pas de s’étaler. Recherche d’un coin pour dormir. Choix délicat. Finalement nous nous laissons séduire par une pâture immense et toute ensoleillée. Le seul problème c’est que la R.N n’est qu’à quelques centaines de mètres de nous : « vroum !... vroum… » Bon, le paysage est idyllique et les voitures vont elles aussi aller se coucher !...Nous voyons les montagnes au loin et entendons les cloches des vaches tinter au près !... et puis, oh ! Surprise pas de moustiques cette fois ! Elle n’est pas belle la vie ?... Petit réconfort de taille : infusion au gingembre et citron vert en apéro et au menu de ce soir : petit salé aux lentilles, morbier tout frais, yaourt pour une fois (vivent les courses toutes fraîches) et chocolat aux pépites ! Tout ce qu’il faut pour nous préparer à la journée de demain que Neeko me promet, en plus !... plus cool

On verra bien s’il tient ses promesses ?!... 

 

 

21 Juillet 2010

La journée des malheurs de Neeko. Tout d’abord, il doit sauterla Loue017 à l’eau tout habillé pour aller rechercher le bateau qui se tirait gentiment pendant que nous mettions au point la prise de vue de la descente de glissière, le Tshirt trempé à tordre. La descente était impressionnante du dessus mais fut bien passée, heureusement pour la prise de vue. Apres N ira aider un Allemand en kayak qui, lui, préfère passer à pied.

Après, seconde mésaventure, on passe un barrage à pied par prudence, on laisse derrière nous une colo, on tente un plage pour la pause déjeuner mais histoire d’être plus tranquilles, on choisit l’île en face et au moment de réembarquer  on se prend les branches de saules, sur lesquelles nous sommes projetés par le courant et N voulant les soulever est déséquilibré et plouf....dans l’eau. Cela ne serait rien si les lunettes n’avaient pas été emportées dans l’histoire et allez chercher des lunettes quand le courant vous emporte et qu’il y a déjà un homme à la flotte! Adieu lunettes. J’insiste pour les chercher mais N abandonne la partie. Accostage sur la prochaine plage, histoire de se poser, de se restaurer, et de se remonter le moral ? Petite sieste dans une ‘grotte’ d’arbres. Cela nous permettra de repartir courageusement pour 3 autres heures de navigation plus tranquilles ou presque...Car après quelques centaines de mètres, N. réalise que  notre bouchon de vidange n’a pas été remis ! Notre bateau prend l’eau ; cela me permettra une petite plongée pour me rafraîchir... avant de remonter dans le bateau et d’avoir la pêche suffisante pour pagayer. Je fais des progrès sauf dans les rapides et les barrages où je perds totalement le contrôle du bateau : on fait les « bateaux tamponnant » ! Je suis tellement pliée de rire que je suis incapable de redresser la situation. IL y a encore des progrès à faire pour les manœuvres. Ce matin nous avons pris notre temps pour décoller. Départ à 11h30. Et pourtant lever vers 8h ! ... Ce sont les vacances malgré tout. Et ce soir montage de tente fissa avant les premières gouttes : cuisine et repas sous la tente. Nous sommes sur les berges mais en hauteur dans un large couloir, fauché derrière un champ de maïs électrifié et en service :Neeko s'est pris une décharge dans les fesses en montant la tente!

 

22 juillet 2010

Je voulais une pause:je l’ai !...pluie, pluie, pluie, la Loue018all day long. Du coup impossible de démonter la tente : repas forcé derrière notre champs de maïs. Histoire de secouer la torpeur je tente une baignade après la grasse mat. Pas super cool, hauts fonds mais bon l’eau est chaude et cela dérouille bien d’une nuit sur un petit matelas autogonflant. Petit dej et on repique un somme bercé par  le clapotis des gouttes sur la tente. C’est une petite pluie douce mais régulière: bien ensommeillant. Au réveil, je me décide à bouger au village pour améliorer notre ordinaire et prendre un peu d'eau fraîche. Le repas du soir sera plus fun et surtout plus rafraîchissant. Port Lesney est un joli petit village avec des demeures opulentes qui laissent supposer qu'il y a eu de la richesse il y a un moment. Une boulangère super sympa, fière de son pain, une épicière mignonne qui me laisse téléphoner depuis son poste. Un village accueillant qui répare l'accueil reçu à Cléron.

 

 


23 juillet 2010

La pluie qui n'a cessé de tomber toute la nuit s'arrête comme par magie à notre réveil! Petit dej, essuyage de tente et nous voilà repartis sur la Loue pour une heure de navigation avant d'arriver à Champagne sur Loue: Petit terrain de camping tranquille qui plait bien à Neeko. Belle baignade possible, bonne ambiance et à quelques kms seulement d' Arc-et-Senans.100 2699 copie Réinstallation de la tente, séchage pilepoil de tout ce qui était encore humide. Juste avant d'essuyer un bel orage. Ensuite petite marche pour Arc pour y faire un repérage pour demain: horaires des trains etc... Escale a la pâtisserie: Opéra, moka et chocolat chaud. Un bref coup d'oeil aux Salines Royales puis dernières courses au supermarché. Good timing avec l'orage qui nous pousse à demander qui va en direction du camping? Retour au sec en 4X4 avec des campeurs de Quingey. Petite tchatche avec le gardien super sympa qui propose à Neeko de le déposer à la gare demain matin. Douche chaude et repas copieux.

 

24 juillet 2010.

« Mon train part dans dix minutes et le gardien du camping n'est toujours pas là!! L'angoisse...Je me prépare psychologiquement à faire le trajet en stop, quand une voiture pile devant l'entrée du camping...Ouf c'est lui!

Arrivée à la gare une minute avant le train : il assure le gars. 20 minutes + tard en gare de Besançon, le bus se trouve sur le parking et part dans la foulée. j'en profite pour faire les quelques plans vidéo qu'il me manque en arrivant à Lods où m’attend bien sagement la voiture. Le retour sera...fluide! »la Loue011

 

Conclusion :

Le Jura nous connaissions tous les deux pour y être déjà allés chacun de notre côté, à différentes saisons, l’hiver, l’été principalement. Mais jamais nous n’avions eu l’occasion de le percevoir du cœur d’une rivière !... Le vert qui est déjà un de ses attributs principaux devient ici d’une évidence incontournable et d’une variété infinie!

Après, il y a ce silence juste traversé des bruits de la nature et ce grand calme si lié à l’eau!

 

Dur, dur, ensuite de revenir à la civilisation !...


Textes par Béné.

 

carte-la-Loue.jpgcliquer pour agrandir




CANOEing LA LOUE (le clip)

 

 


 




 

 

 

 

Le lien indipensable pour une decente de rivière en canoë ou kayak:www.rivieres.info

 

 

Voir aussi les récits et vidéos canoë sur : 

IMG313 seine 03-La limpidité de l'eau m'évoque la Loue  100 4009 
 pour blog  Baie-Somme-google  

 

can-allier.png  

 

 

 

La Seine (Aube)

L'Yonne(Bourgogne)

L'Aube(Champagne-Ardennes)

La Loire (Berry-Bourgogne) 

L'Armançon(Yonne-Bourgogne)

La baie de Somme(Picardie+ virée Nord/Pas de Calais): Canoeing avec les phoques

Le Verdon(Alpes de Haute-Provence)

Le Haut-Allier(Haute-Loire_Auvergne)

 

Retour au Menu Canoë

Partager cet article

Repost 0
Published by techneekolor.over-blog.com - dans news vidéo techneekolor
commenter cet article

commentaires

guizmo 10/08/2010 10:34


content de te voir en images !!! ça fait envie de la nature, du calme,et un niko sportif et en vie !!!
bizzzzzzz and love
guizmo